317 BRIC

286 NESPA

281 LLN

278 BERCHEM

268 CAR

250 TOUR

218 CRU

203 MOL

198 TOUR

192 GOU

178 STH

161 GEM

160 HDB

157 VRM

156 ABEH

149 GREN

145 CQDA

143 ZOE

142 PET

139-SEU

138 PWB

132 ESN

126-STA

124 BLR

121 CAB

104 NAV

102 JON

099 OTT

096 MAZ

095 TOF

088 MED

083 ESP

074 COT

072 CRP

062 MDV

059 DEW

057 COL

051 BRU

049 CQM

038 HOM

037 VDN

035 LIL

033 GEM

032 TOR

016 CQNP

014 DBL

Définition d'une forme urbaine av. des Dames Blanches

Woluwe-Saint-Pierre
2008
Phase
Concours - Projet lauréat, rétrogradé second par décision du CA de la SLRB
Budget
15 000€
Equipe
Géry Leloutre
Victor Brunfaut
Hubert Lionnez
Association
Studio Secchi-Viganò (Milan) et CityTools (Bruxelles)

L’objet d’un concours d’urbanisme est multiple. Bien sûr, il s’agit avant tout, pour les concepteurs, d’imaginer une forme urbaine qualitative, dans ce cas-ci, pour la construction d’un grand nombre de logements sociaux entre une cité jardin et un quartier résidentiel cossu en bordure de la forêt de Soignes. Mais au-delà de cela, il s’agit également de calibrer la commande en fonction des exigences des riverains, des acteurs politiques locaux et des volontés régionales.

L’interprétation de la demande de la maîtrise d’ouvrage (la S.L.R.B.) de formuler un projet selon trois scénarios est dès lors primordiale : comment et sur quels critères construire trois hypothèses de projet valables qui puisse tenir compte, à chaque fois, des tensions contextuelles ?

Cinq critères, énoncés en fonction de cinq types d’acteurs, sont à la base de la réflexion de l’équipe, critères qui articulent la construction des scénarios : la densité réelle (celle voulue par le politique), la densité perçue (celle qui sera vécue par les habitants), l’introspection (ou le maintien, pour les habitants des quartiers résidentiels, de leur privacité), le mode de vie du nouveau quartier (les futurs habitants) et le développement durable (l’ensemble de la société).

003 ISA

001 SCH

000 GRA

000 CHSK