102 JON

088 MED

072 CRP

059 DEW

Projet de mobilier et d'aménagement intérieur de la maison personnelle de l'architecte Dewin (1907)

Forest
Phase
Réalisé
Commanditaire
Privé
Mission
Complète
Association
MA2
Consultant
Carlo R. Chapelle
Marianne De Wil
Photos
Bernard Baines

Bref historique et objet de la mission
L’architecte Jean Baptiste Dewin (1883-1948) construit sa maison personnelle au n°151 avenue Molière à Forest en 1907. Il la modifie en 1922 en y ajoutant une annexe à l’arrière et en adaptant le style des pièces de réception au goût du jour. La maison reflète alors pleinement les caractéristiques du langage et du talent de son architecte. Une vue du séjour est publiée dans la revue l’Emulation en 1925.
En 2005, l’état de conservation de l’ameublement et de l’ornementation intérieure incite la propriétaire de l’époque à demander une procédure de classement de sa maison. La même année cette personne décide de vendre sa maison à un marchand immobilier qui immédiatement la revend aux propriétaires actuels.
Ces derniers demandent à l’architecte B. Baines un avis indépendant sur l’état actuel de la maison et sur les travaux qu’ils pourraient encore envisager d’engager dans les circonstances actuelles. Suite à cet avis, des travaux de rénovation et de transformation de la maison sont décidés. Le projet de mobilier et d’aménagement intérieur de la maison est alors confié au bureau Karbon’, en partenariat avec le bureau MA2 (gros-œuvre/TS), sous l’éclairage de l’expert historien Carlo R. Chapelle.

Intentions
Il est un fait que dans l’état des choses en 2005, la maison de l’architecte Dewin ne pourra retrouver sa valeur qu’à condition d’être rénovée avec une conscience éclairée de sa dimension patrimoniale. Le terme de valeur étant pris ici à double sens : culturel et matériel.

Ceci ne peut se faire sans une analyse plus fine de cette dimension patrimoniale, accompagnée d’une nouvelle synthèse du projet programmatique et architectural des propriétaires.

Projet
Même si aujourd’hui la restauration de la maison à l'identique n’est pas envisageable, il sera utile d’établir à l’intention du service du patrimoine un relevé des recouvrements de sols, murs et plafonds des différentes époques historiques de la maison. L’établissement de cette « mémoire » de la maison permettra ainsi une nouvelle synthèse du projet contemporain des nouveaux habitants.

Le mot synthèse est ici utilisé car il est logique qu’une œuvre d’architecture évolue et se transforme au cours des époques, de façon à rester au service de la communauté de ses habitants. Elle s’adaptera d’autant mieux aux nouvelles conditions de vie, que son projet de rénovation sera un alliage subtil entre une évaluation qualitative de son passé et un projet personnel et réfléchi de ses propriétaires.

003 ISA