338 HEN

Rénovation d'une bergerie

Braine-Le-Comte
2019
Phase
Exécution
Surface
380 m²
Commanditaire
Privé
Mission
Complète
Consultant
ALTER - Pierre Cloquette
Photos
Karbon' Photographie

Terrain longtemps convoité mais ancré dans une situation administrative épineuse, ce projet est représentatif de la rénovation mesurée et adaptée par la mise en valeur du « déjà-là » comme premier pas écologique.

La parcelle est située en partie centrale d’un ensemble plus vaste et fragmenté puis vendu comme lots séparés par l’ancien propriétaire. Ce dernier lopin de terre fut longtemps conservé comme exploitation agricole, enclavé entre les traces de la dernière épopée pavillonnaire et la densité du bois en contrebas du terrain.

L’ensemble présente aujourd’hui un panel varié de typologies parcellaires et autant de manières de penser la maison unifamiliale. Dans cette chronologie rurale, depuis la villa indépendante et autonome des années 70, à la division pavillonnaire des années 00, subsiste en son centre un chancre agricole construit naïvement par le passé.

La mise à distance et la topographie du site ont ici bien des avantages. Ces conditions permettent à la bâtisse d’exister et de jouir d’un terrain conséquent non constructible. Une situation d’enclave idéale pour penser l’habitat unifamilial à vocation écologique, demande initiale des futurs habitants. Reléguer l’habitation dans ce cadre végétal dense expose d’abord à la nature proche mais offre ensuite des vues lointaines vers le grand paysage, le tout sans conflit direct avec le voisinage. Ainsi, les futurs habitants apprécieront pleinement les caractéristiques du site aux contours naturellement floutés.

Outre la nécessité de se fondre dans le paysage et de vivre intensément la vue et le rapport à l’environnement, la bâtisse bénéficie d’une position et d’une orientation non négligeables qui suggèrent simplement la direction d’extension vers le sud-est pour une exposition généreuse et le chauffage du bâtiment.

Dans un contexte de sauvegarde et d’exploitation du « déjà-là » et où l’existant absorbe aisément une isolation interne conséquente, le scénario choisi est un mélange durable d’isolation par ballots de paille et blocs de chanvre. L’habitation présente alors deux proportions de façade ; les fameux deux tiers/un tiers, représentés respectivement par la brique existante pour trois façades majoritairement opaques, puis une façade sud-est qui se retourne, embrasse le paysage et profite de l’orientation favorable aux aspects bioclimatiques.

335 PTB

331 INITIATIVE

203 MOL

095 TOF